Sundown

Sundown

de Michel Franco

Avec
T.Roth
C. Gainsbourg

Genre : Drame

Nationalité : France

Année de sortie : 2021

Durée : 01h23

Version : Couleur

Public : Tout public

Une riche famille anglaise passe des vacances à Acapulco. L’annonce d’un décès les force à rentrer d’urgence à Londres. Au moment d’embarquer, Neil affirme qu’il a oublié son passeport dans sa chambre d’hôtel. En rentrant de l’aéroport, il demande à un taxi de le déposer dans une modeste « pension » d’Acapulco.…

Le scénario donne à réfléchir sur les choix de vie, entre rythme effréné et passivité, entre argent et besoins simples.

Retrouvez des ouvrages et DVD sur des thématiques similaires au film ci-dessus, dans votre bibliothèque des cinémas Studio.

Auteur : Michael Korda, édité par Robert Laffont - 1981, à la cote M 791.439.42  KOR

  • Le Sillage de la violence de Robert Mulligan, en vente à la bibliothèque des cinémas Studio

Retrouvez les actualités de la bibliothèque et de la boutique des cinémas Studio sur le compte Facebook et le blog.

Bande annonce

Les séances : Vous pouvez Acheter vos places en ligne

Du Mercredi 10 Août 2022 au Mardi 16 Août 2022

  • Séance 3D
  • Ciné-ma différence
  • Version française
  • V.O + Sous-titrage (FR)
  • Sans Paroles
  • Audio description

Votre avis

    Commentaire de Hervé RIGAULT |

    Lors d’une partie de dominos dans un hôtel pour milliardaires semblable au White Lotus d’Hawaï vu récemment dans une série télé décapante, Neil déclare à sa famille « Je ne suis pas dans le jeu ». Tout le film tournera donc autour de la question de savoir à quel jeu joue donc Neil. Plutôt habile, Michel Franco ne lâche le morceau que par petits bouts au fur et à mesure que le soleil décline dans le ciel d’Acapulco . A chacune des étapes qui marquent le parcours de Neil dans les différentes strates de cette ville où le paradis et l’enfer s’enchevêtrent, on en apprend un peu plus et notre point de vue sur le personnage change progressivement.
    PS Il est amusant d’observer que plus Neil descend dans la hiérarchie des milieux sociaux traversés, plus les corps des personnages qui l’entourent s’arrondissent jusqu’à l’obésité. C’est bien vu.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Mot de passe oublié 

Je souhaite créer un compte

Création du compte