Sibyl

Sibyl

de Justine Triet

Avec
Virginie Efira
Adèle Exarchopoulos
Gaspard Ulliel
Niels Schneider
Sandra Hüller

Genre : Comédie

Nationalité : France

Année de sortie : 2019

Durée : 01h40

Version : Couleur

Public : Tout public

Romancière reconvertie en psychanalyste, Sibyl est rattrapée par le besoin d'écrire et décide de quitter la plupart de ses patients. Alors qu'elle cherche l'inspiration, Margot, une jeune actrice en détresse, la supplie de la recevoir. En plein tournage, elle est enceinte de l'acteur principal… lui-même en couple avec la réalisatrice du film. Margot veut avorter. Tandis qu'elle lui expose son dilemme passionnel, Sibyl, fascinée, l’enregistre secrètement. La parole de sa patiente nourrit son roman et la replonge dans le tourbillon de ses propres souvenirs… Quand Margot implore Sibyl de la rejoindre à Stromboli pour la fin du tournage, tout s'accélère à une allure vertigineuse…

La réalisatrice de La Bataille de Solférino (2013) et de Victoria (2016) - beau succès à la fois critique et public - retrouve l’actrice belge qui brille actuellement sur les écrans (Le Grand bain de Gilles Lellouche, Un amour impossible de Catherine Corsini et Continuer de Joachim Lafosse). Pour son 1er film sélectionné en compétition officielle à Cannes, Justine Triet a complété ce duo d’actrices par un casting alléchant (Gaspard Ulliel, Niels Schneider et l’actrice allemande Sandra Hüller découverte dans Toni Erdman).

Bande annonce

Les séances : Vous pouvez Acheter vos places en ligne

Ce film a été programmé aux cinémas Studio

  • Semaine du Mercredi 22 Mai 2019 au Mardi 28 Mai 2019
  • Semaine du Mercredi 29 Mai 2019 au Mardi 4 Juin 2019
  • Semaine du Mercredi 5 Juin 2019 au Mardi 11 Juin 2019
  • Semaine du Mercredi 12 Juin 2019 au Mardi 18 Juin 2019
  • Séance 3D
  • Ciné-ma différence
  • Version française
  • V.O + Sous-titrage (FR)
  • Sans Paroles
  • Audio description

Votre avis

    Commentaire de CP |

    Un film sur la psychanalyse, sur l’écriture et l’inspiration, sur le cinéma, sur la passion, sur la souffrance, sur les jeux de miroirs...
    Il y a presque trop de choses à percevoir, à assimiler. C’est à la fois la force du film mais aussi son problème à mon sens. On peut se perdre dans ce dédale de sentiments.
    Virginie Efira est remarquable dans ce rôle multiple, à la fois belle et épanouie, mais sans cesse au bord d’un gouffre avec des blessures enfouies.
    Les personnages secondaires manquent de profondeur à mon avis et sont éclipsés par la présence de Virginie Efira.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Mot de passe oublié 

Je souhaite créer un compte

Création du compte