Quand on a 17 ans

Quand on a 17 ans

de André Téchiné

Avec
Sandrine Kiberlain
Kacey Mottet Klein
Corentin Fila
Alexis Loret

Genre : Drame

Nationalité : France

Année de sortie : 2016

Durée : 01h50

Version : Couleur

Public : Tout public

Nouveau

Le film commence dans une classe de terminale d’un lycée des Pyrénées. Deux garçons ne peuvent pas se piffrer et passent leur temps à se chercher, plus ou moins violemment : Damien qui habite en ville avec sa mère, médecin, alors que son père, militaire de carrière, pilote son hélicoptère dans des conflits lointains et Tom, un garçon adopté par une famille d’éleveurs qui vivent dans une ferme isolée en pleine montagne… Que se passent-ils entre ces deux ados ? Pourquoi prennent-ils le moindre prétexte pour échanger des coups ?

La situation devient difficilement gérable lorsque la mère de Tom tombe enceinte et que celle de Damien qui est son médecin traitant lui propose d’accueillir Tom dans sa propre maison, pour diminuer ses temps de trajet et pour l’aider dans sa préparation du bac…

Grâce à la complicité de la talentueuse Céline Sciamma (réalisatrice de Naissance des pieuvres, de Tomboy et de Bande de filles), co-scénariste, André Téchiné réussit un magnifique film sur la fin de l’adolescence, ce temps où chacun se cherche, essaie de comprendre qui il est, ce qu’il veut vraiment… Dans de somptueux paysages de montagne, en trois trimestres, Quand on a 17 ans explore les désirs, les jalousies, les emportements de Damien et de Tom. Sandrine Kiberlain est parfaite dans son rôle de mère attentive et dépassée et les deux jeunes acteurs forment un couple épatant : Kacey Mottet-Klein (déjà vu dans l’Enfant d’en haut, Une mère ou Keeper) et Corentin Fila (dont c’est le premier film et qu’on reverra forcément bientôt sur nos écrans).

L’un des plus beaux films d’André Téchiné.

DP

Filmographie sélective :

Hôtel des Amériques (81) – Rendez-vous (85) – Les Roseaux sauvages (94) – Les Témoins (07) – L’Homme qu’on aimait trop (14)

Séances jeunes
Les jeunes du ciné-club des Studio vous proposent de (re)découvrir ce film dans le cadre des 30 ans du festival Désir...Désirs. Pour l'occasion vous pourrez tenter votre chance en Bib' à partir de 16h et gagner des lots en participant au quiz qu'ils vous ont préparé !



Retrouvez des ouvrages sur des thématiques similaires au film ci-dessus, dans votre bibliothèque des cinémas
Studio.

  •  André Téchiné

Auteur : Alain Philippon, édité par Cahiers du cinéma - 1988, à la cote M 791.434.1 TEC

Retrouvez les actualités de la bibliothèque des cinémas Studio sur le compte Facebook et le blog.

Bande annonce

Les séances : Vous pouvez Acheter vos places en ligne

Du Mercredi 25 Janvier 2023 au Mardi 31 Janvier 2023

Définition des pictos :


  • Séance 3D
  • Ciné Relax
  • Version française
  • V.O + Sous-titrage (FR)
  • Sans Paroles
  • Audio description

Votre avis

    Commentaire de Patgir |

    Un excellent film de Téchiné dans la veine des "Roseaux sauvages". Sandrine Kiberlain est lumineuse dans ce rôle de mère compréhensive et les deux jeunes comédiens sont surprenants de naturel. Je me surprends à penser (rêver) que lors d'une rencontre aux Studio avec André Téchiné pour une rediffusion de "Hôtel des Amériques, je l'aurai inspiré en lui disant que ses deux meilleurs films étaient "Les roseaux sauvages" et "J'embrasse pas".

    Commentaire de HH |

    Trop de clichés s'accumulent dans ce film. Le jeune homo a forcément une boucle d'oreille, une sensibilité littéraire et il aime faire la cuisine...
    Trop de pathos également.
    Mais le pire selon moi vient de l'ennui que j'ai profondément ressenti, en particulier dans la première partie du film.

    Commentaire de Catherine FELIX |

    Que ce film de Téchiné est décevant... Que de clichés ! Que de situations attendues et tellement prévisibles que l'on aurait presque envie d'en rire. Le dernier skype de père : on se doute bien qu'il n'en a plus pour longtemps ! La mère qui est fière d'avoir un fils sensible ! Le paysan moderne et homosexuel ! Les dialogues sonnent faux et convenus... Les scènes d'amour entre les deux garçons sont longues et appuyées : qu'apportent-elles au film ?
    Pas grand chose !
    Seule la première demi-heure échappe au côté convenu mais très vite Téchiné met les points sur les "i" et cela devient très lourd !

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Mot de passe oublié 

Je souhaite créer un compte

Création du compte