Les Siffleurs

Les Siffleurs (The Whistlers)

de Corneliu Porumboiu

Avec
Vlad Ivanov
Catrinel Marlon
Rodica Lazar
Sabin Tambrea
Antonio Buíl

Genre : Thriller

Nationalité : Roumanie

Année de sortie : 2020

Durée : 01h38

Version : Couleur

Public : Tout public

Inspecteur de police de Bucarest, désabusé et corrompu, Cristi est embarqué par la sulfureuse Gilda sur l’île de la Gomera, aux Canaries ; il doit y apprendre le silbo, une langue sifflée ancestrale, dans le but d’aider un groupe mafieux à faire évader Zsolt. Seul ce dernier sait où sont cachés 30 millions d’euros issus du trafic de drogue. Mais c’était sans compter sur la police, à la recherche de ce même butin. Et de l’amour qui va s’en mêler.

Porumboiu, l’un des maîtres de la Nouvelle Vague roumaine, réalisateur de 12h08, à l’est de Bucarest, change radicalement de style : plus de longs plans-séquences et d’échanges dialectiques mais un film rythmé et drôle : « Le silbo qui se parle sur l’île de la Gomera permet de coder le langage parlé, un peu comme le cinéma code la réalité. Alors je me suis mis à jouer avec les codes de genres très différents – du film policier ou film noir, au western en passant par la comédie. Je voulais raconter une histoire avec des personnages qui mentent, qui jouent un double jeu en m’inspirant de beaucoup de films noirs classiques. »

Bande annonce

Les séances : Vous pouvez Acheter vos places en ligne

Du Mercredi 15 Janvier 2020 au Mardi 21 Janvier 2020

Du Mercredi 22 Janvier 2020 au Mardi 28 Janvier 2020

  • Mercredi 22 Janvier :
  • Jeudi 23 Janvier :
    17h00
  • Vendredi 24 Janvier :
    17h00
  • Samedi 25 Janvier :
  • Dimanche 26 Janvier :
  • Lundi 27 Janvier :
    17h00
  • Mardi 28 Janvier :
    17h00
  • Séance 3D
  • Ciné-ma différence
  • Version française
  • V.O + Sous-titrage (FR)
  • Sans Paroles
  • Audio description

Votre avis

    Commentaire de Hervé RIGAULT |

    Porumboiu déclare avoir voulu jouer avec les codes des films de genre. Avec Les siffleurs, il semble qu’il ait plutôt bien joué. A tout moment, il nous rappelle que c’est du cinéma et du bon cinéma avec des personnages qui pratiquent tous au moins un double jeu, avec des glaces sans tain, des micros et des caméras cachées un peu partout, avec des coups de sifflet multilingues, avec des allers et retours permanents dans le temps du récit, avec une bande musicale qui ne se cantonne pas à fournir un fond sonore, avec des images en clair obscur sophistiqué …
    Un brillant divertissement.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Mot de passe oublié 

Je souhaite créer un compte

Création du compte