Les Magnétiques

Les Magnétiques

de Vincent Maël Cardona

Avec
Thimotée Robart
Marie Colomb
Joseph Olivennes

Genre : Drame

Nationalité : France

Année de sortie : 2021

Durée : 01h38

Version : Couleur

Public : Tout public

Au début des années 80, dans leur petite ville de province, Philippe et Jérôme, deux frères unis mais très dissemblables, s’en donnent à cœur joie sur leurs propres ondes de radio pirate. Philippe, convoqué au service militaire, doit partir. À son retour tout est différent, tout a basculé. Il se rend compte qu’avant son service il n’avait pas conscience de vivre les derniers moments d’un monde sur le point de disparaître…

La mise en scène du film est poétique, avec des plans sublimes et des instants suspendus où les silences sont autant une partition délicieuse que des scènes plus vivantes et musicales.

Le réalisateur livre un remarquable premier film puissant et rock’n’roll, qui a reçu le Prix SACD de la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2021.

Vendredi 19 novembre 2021, rencontre avec le réalisateur Vincent Cardona après la séance de 19h45.


Retrouvez des ouvrages, DVD sur des thématiques similaires au film ci-dessus, dans votre bibliothèque des cinémas
Studio.

 

Auteur : Michael Korda, édité par R. Laffont - 1981, à la cote M 791.439.42 KOR

  • La Familia de Gustavo Rondón Cordova, en vente à la bibliothèque des cinémas Studio


Retrouvez les actualités de la bibliothèque et de la boutique des cinémas
Studio sur le compte Facebook et le blog.

Bande annonce

Les séances : Vous pouvez Acheter vos places en ligne

Du Mercredi 1 Décembre 2021 au Mardi 7 Décembre 2021

  • Séance 3D
  • Ciné-ma différence
  • Version française
  • V.O + Sous-titrage (FR)
  • Sans Paroles
  • Audio description

Votre avis

    Commentaire de Jacques Chenu |

    Vincent Maël Cardona rembobine une cassette pour nous raconter un épisode de la vie d’un jeune homme timide et renfermé au début des années Mitterand dans un milieu rural, gris triste et froid. La musique est la seule échappatoire pour le jeune héros et son frère, mais il y a aussi la blonde Marianne... De nombreuses scènes empreintes de nostalgie nous transportent dans un univers de bandes magnétiques, de vinyles, de micros, d’amplis et de radio pirates sur un fond sonore punk rock. La reconstitution des décors est excellente, il n’y a pas une seule fausse note, tout sonne juste.
    On sent que derrière ce récit il y a probablement une inspiration en partie autobiographique, notamment avec la narration à la première personne.
    J’ai beaucoup apprécié ce retour en arrière, ce plongeon musical et sentimental dans les années 80 qui marquèrent la fin de la « parenthèse enchantée ». Je pense que malgré son ancrage temporel précis, ce film peut toucher bien au-delà d’un public de plus de 50 ans.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Mot de passe oublié 

Je souhaite créer un compte

Création du compte