Le Traître (Il Traditore)

Le Traître (Il Traditore)

de Marco Bellocchio

Avec
Pierfrancesco Favino
Maria Fernanda Cândido
Fabrizio Ferracane
Luigi Lo Cascio
Fausto Russo Alesi

Genre :

Nationalité : Italie

Année de sortie : 2019

Durée : 02h31

Version : Couleur

Public : Tout public

Début des années 80. La guerre entre les parrains de la mafia sicilienne fait rage. L'un d'eux, Tommaso Buscetta, fuit pour se cacher au Brésil. Mais pendant ce temps les règlements de comptes s'enchaînent et les proches de Buscetta sont assassinés. Arrêté par la police brésilienne puis extradé, Buscetta prend une décision qui va changer l'histoire de la mafia : rencontrer le juge Falcone et trahir son serment fait à la Cosa Nostra...

Depuis quelques années Marco Bellocchio accumule les réussites ; après Vincere, La Belle endormie et Fais de beaux rêves, Le Traître ne déroge pas à la règle. Sa mise en scène est d'une grande puissance ; les scènes fortes se succèdent dans cette histoire toujours passionnante et qui passe avec élégance de la grande à la petite histoire avec un souffle opératique qui ne se dément jamais. Très inspiré et inventif, Le Traître est une des grandes œuvres de cette fin d'année. JF

Bande annonce

Les séances : Vous pouvez Acheter vos places en ligne

Du Mercredi 20 Novembre 2019 au Mardi 26 Novembre 2019

  • Séance 3D
  • Ciné-ma différence
  • Version française
  • V.O + Sous-titrage (FR)
  • Sans Paroles
  • Audio description

Votre avis

    Commentaire de Jacques Chenu |

    Le choix de Marco Bellochio de proposer une biographie de Tommaso Buscetta plutôt qu’un film sur le chef mafieux Toto Riina est intéressant et même captivant. Le personnage du traître / repenti est en effet infiniment plus complexe que le monolithique parrain obsédé par le pouvoir.
    La construction du récit, à la fois haletant et très didactique, avec de nombreuses indications de patronymes, de dates et de lieux, permet de mieux comprendre l’histoire de Cosa Nostra, les enjeux et le rôle de Buscetta. Ce personnage, criminel condamné pour homicides et trafic de drogue, a fait preuve d’un courage exemplaire en permettant l’arrestation de centaines de mafieux. Bellochio nous le montre sous un jour plutôt positif, inflexible, mais également plein de remords et de valeurs morales.
    Certaines scènes, comme l’attentat contre le juge Falcone filmé de l’intérieur de la voiture ou le verdict sur fond de chœur des esclaves de Verdi, resteront gravées dans ma mémoire.
    Ce film est passionnant de bout en bout, malgré sa longueur.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Mot de passe oublié 

Je souhaite créer un compte

Création du compte