La Place d'une autre

La Place d'une autre

de Aurélia Georges

Avec
L. Khoudri
S. Azéma
M. Wyler
L. Poitrenaux

Genre : Drame

Nationalité : France

Année de sortie : 2022

Durée : 01h52

Version : Couleur

Public : Tout public

1914. Nélie, en devenant infirmière auxiliaire sur le front, échappe à sa condition misérable. Un jour elle usurpe l’identité de Rose, une jeune femme qu’elle a vu mourir sous ses yeux, mais qui était promise à un meilleur avenir qu’elle. Nélie se présente ainsi à sa place chez Eléonore, une riche veuve, dont elle devient la lectrice. Le mensonge fonctionne au-delà de ses espérances...

Après La Fille et le fleuve (2015), A. Georges a librement adapté The New Magdalen de Wilkie Collins, récit riche en suspens. Cette histoire questionne le respect de la loi dans une société injuste, dévoilant comment les aléas de la vie peuvent nous pousser dans nos retranchements et nous amener alors à « mal » agir.

Retrouvez des ouvrages, DVD sur des thématiques similaires au film ci-dessus, dans votre bibliothèque des cinémas Studio.

 

Auteur : Michel Jacquet, édité par Anovi - 2006, à la cote 791.435 JAC

  • Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma, en vente à la bibliothèque des cinémas Studio.

Retrouvez les actualités de la bibliothèque et de la boutique des cinémas Studio sur le compte Facebook et le blog.

Bande annonce

Les séances : Vous pouvez Acheter vos places en ligne

Ce film a été programmé aux cinémas Studio

  • Semaine du Mercredi 19 Janvier 2022 au Mardi 25 Janvier 2022
  • Semaine du Mercredi 26 Janvier 2022 au Mardi 1 Février 2022
  • Semaine du Mercredi 2 Février 2022 au Mardi 8 Février 2022
  • Séance 3D
  • Ciné-ma différence
  • Version française
  • V.O + Sous-titrage (FR)
  • Sans Paroles
  • Audio description

Votre avis

    Commentaire de Jacques Chenu |

    Les premières scènes du film dans lesquelles on découvre le statut social de l’héroïne, puis son rôle d’infirmière brancardière pendant la première guerre mondiale sont traitées trop succinctement et superficiellement. En conséquence j’ai eu du mal à croire à l’histoire malgré la présence de Sabine Azéma, toujours parfaite. Le déterminisme social, le besoin de reconnaissance, le mépris des classes dominantes sont en revanche assez bien traités. Lyna Khoudri et Maud Wyler sont très justes dans leur interprétation.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Mot de passe oublié 

Je souhaite créer un compte

Création du compte