J'ai perdu mon corps

J'ai perdu mon corps

de Jérémy Clapin

Avec
Hakim Faris
Victoire Du Bois
Patrick d'Assumçao

Genre : Animation

Nationalité : France

Année de sortie : 2019

Durée : 01h21

Version : Couleur

Public : Tout public

Dans un laboratoire une main coupée attend d'être disséquée. Reprenant vie, elle s'échappe et part à la recherche de son corps. Vaillamment elle va affronter de nombreux dangers, entre autres voitures, métro, pigeons et rats particulièrement menaçants.

En parallèle Naoufel, un jeune livreur de pizzas, passionné par les sons et sur lequel le sort s'acharne depuis l'enfance, fait la connaissance, un soir et par interphone interposé, de Gabrielle, une bibliothécaire dont il tombe amoureux. Afin de l'approcher, il se débrouille pour se faire embaucher dans l'atelier de menuiserie de l'oncle de la jeune femme...

Que l'on ne s'effraie pas de ce postulat étrange et qui peut sembler compliqué, car même si le film mêle les temporalités, s'il navigue entre passé et présent, il ne perd jamais le spectateur. C'est d'ailleurs une des prouesses de J'ai perdu mon corps, que de jouer avec le simple et le complexe, le tendre et l'abrupt. Car il y a de quoi être admiratif devant la force de ce film d'animation qui multiplie les tonalités et est capable de provoquer de nombreuses et très différentes émotions. Passionnant de bout en bout, grâce à ses personnages touchants, sa grande justesse narrative, ses rebondissements surprenants, son dessin superbe et son animation fluide, on est tout à la fois, amusé, effrayé et ému. Sous ses faux airs de film fantastique, J’ai perdu mon corps porte aussi un regard aigu sur la société contemporaine en abordant de façon fine et sans aucune lourdeur, ses déchirures et ses divisions sociales et culturelles.

Adapté de Happy hand, un roman de Guillaume Laurant (scénariste reconnu à qui l'on doit, entre autres, Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet ou L'Homme qui rit de Jean-Pierre Améris), J'ai perdu mon corps est le premier long métrage de Jérémy Clapin après plusieurs courts très remarqués.

Cette grande réussite a déjà obtenu le Grand prix de La Semaine Internationale de la critique à Cannes et le Cristal du long métrage (ainsi que le Prix du public) à Annecy. Il serait étonnant qu'il ne continue pas à glaner les récompenses.



JF


RENCONTRE(S) / Jérémy Clapin

Séances jeunes films cultes pour les 13 - 17 ansCe film multi-primé dans de nombreux festivals a rencontré également un grand succès auprès du public. Il possède une esthétique personnelle, raconte une histoire étrange et pleine d'émotions mais s'attache surtout aux sensations, qu'elles soient suggérées (le toucher) ou transmises directement aux spectateur.ices (la vue, l'ouïe). C'est d'ailleurs Dan Levy, du groupe The Dø, qui a composé la musique du film.

+ d'infos sur les Séances Jeunes

Bande annonce

Les séances : Vous pouvez Acheter vos places en ligne

Ce film a été programmé aux cinémas Studio

  • Semaine du Mercredi 6 Novembre 2019 au Mardi 12 Novembre 2019
  • Semaine du Mercredi 13 Novembre 2019 au Mardi 19 Novembre 2019
  • Semaine du Mercredi 20 Novembre 2019 au Mardi 26 Novembre 2019
  • Semaine du Mercredi 27 Novembre 2019 au Mardi 3 Décembre 2019
  • Semaine du Mercredi 4 Décembre 2019 au Mardi 10 Décembre 2019
  • Semaine du Mercredi 14 Octobre 2020 au Mardi 20 Octobre 2020
  • Séance 3D
  • Ciné-ma différence
  • Version française
  • V.O + Sous-titrage (FR)
  • Sans Paroles
  • Audio description

Votre avis

    Commentaire de patrick diridollou |

    Un petit bijou d'animation ! original, puissant, sensible, poétique … courrez le voir

    Commentaire de Hervé RIGAULT |

    Le corps, la perte, le destin, thématiques superbement travaillées à travers trois récits relevant de trois temporalités entremêlées.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Mot de passe oublié 

Je souhaite créer un compte

Création du compte