Factory

Factory - Zavod

de Yuri Bykov

Avec
Vladislav Abashin
Andrey Smolyakov
Dmitry Kulichkov
Ivan Yankovskiy
Petr Barancheev

Genre : Thriller

Nationalité : Russie

Année de sortie : 2019

Durée : 01h49

Version : Couleur

Public : Tout public

Après la vente frauduleuse de leur usine, des ouvriers enlèvent l’oligarque propriétaire des lieux. Avec à leur tête Le Gris, un ancien des forces armées, l’enlèvement tourne à la prise d’otage et la garde du patron encercle les lieux.


Cette histoire un peu brutale s’inscrit dans le contexte d’une production industrielle à bout de souffle. « Si on ferme définitivement toutes les usines, leurs ouvriers vont sombrer dans le désespoir ».

Bande annonce

Les séances : Vous pouvez Acheter vos places en ligne

Ce film a été programmé aux cinémas Studio

  • Semaine du Mercredi 24 Juillet 2019 au Mardi 30 Juillet 2019
  • Semaine du Mercredi 31 Juillet 2019 au Mardi 6 Août 2019
  • Séance 3D
  • Ciné-ma différence
  • Version française
  • V.O + Sous-titrage (FR)
  • Sans Paroles
  • Audio description

Votre avis

    Commentaire de Hervé RIGAULT |

    Le thème de l’usine qui ferme revient de manière récurrente sur nos écrans. Un a eu la version anar de Kervern et Délépine avec « Louise Michel », celle des audaces formelles de Pedro Pinho avec « L’usine de rien », c’est une version noire et musclée que nous donne maintenant Yuri Bykov.
    Un vrai faux braquage, bien mené autour de cette forteresse en quasi ruine perdue dans le désert, qui au fur et à mesure que le film avance nous livre des vérités cachées sur les protagonistes de l’intrigue(oligarque , hommes de main, policiers, ouvriers).
    Des scènes d’action à la fois esthétiques et efficaces dans ce décor bien glauque, des dialogues qui tournent parfois au discours nous conduisent au bout de l’histoire qui voit, symboliquement, le personnage du leader ouvrier s’interchanger avec celui du chef des hommes de main.
    PS regrettons une fois de plus que la distribution française ait eu la mauvaise idée de traduire Zoved par factory, comme si le mot Usine n’avait aucun sens pour le public français. C’est vrai qu’au rythme actuel de la désindustrialisation de notre pays...

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Mot de passe oublié 

Je souhaite créer un compte

Création du compte