Downton Abbey

Downton Abbey

de Michael Engler

Avec
Michelle Dockery
Hugh Bonneville
Maggie Smith
Elizabeth McGovern
Laura Carmichael

Genre : Drame

Nationalité : Grande-Bretagne

Année de sortie : 2019

Durée : 02h03

Version : Couleur

Public : Tout public

Nouveau

En cette année 1927 un grand événement vient bousculer le quotidien de la famille Crawley : le roi George V et son épouse Mary vont séjourner à Downton Abbey ! C’est donc un véritable branle-bas de combat chez ces aristocrates qui se demandent comment être à la hauteur de ces hôtes prestigieux alors qu’ils bataillent depuis des années pour restreindre leur train de vie afin de conserver le domaine dans la famille, et de le transmettre au fils de Lady Mary ! Volcanique, la situation l’est également chez les domestiques, recalés par le Grand Chambellan du roi pour lequel aucun n’est digne de servir leurs majestés : la révolte monte chez les consignés de l’office !

Que les fans de la fameuse série britannique concoctée par Julian Fellowes (Gosford Park) et ceux qui vont découvrir cette fresque romanesque, se réjouissent : la comédie humaine continue à se jouer aussi bien chez les nantis que chez les gens de peu, avec ses questionnements politiques, sociaux, amoureux !

Bande annonce

Les séances : Vous pouvez Acheter vos places en ligne

Du Mercredi 13 Novembre 2019 au Mardi 19 Novembre 2019

Du Mercredi 20 Novembre 2019 au Mardi 26 Novembre 2019

  • Séance 3D
  • Ciné-ma différence
  • Version française
  • V.O + Sous-titrage (FR)
  • Sans Paroles
  • Audio description

Votre avis

    Commentaire de Jacques Chenu |

    Ce film est un plaisir pour les yeux et les oreilles (en particulier celles des anglicistes). C’est brillant, drôle, les dialogues sont savoureux, cousus de répliques ironiques et ciselées, les décors et les acteurs parfaits (Maggie Smith est toujours aussi extraordinaire en vipère hypocrite), on ne s’ennuie pas une seconde. La mise en scène est elle aussi parfaitement huilée, jusque dans les moindres raccords.
    Et pourtant, au bout du compte, il y a un peu de déception. Si les joutes verbales et les situations sont souvent comiques, on ne retrouve pas la causticité du Gosford Park de Robert Altman. « All is well that ends well » and « God save the Queen (and the King)», surtout ne rien changer dans cette belle société codée et corsetée où chacun a sa place, rien n’évolue vraiment, ou alors très timidement. Le discours est bien moralisateur. Dommage, car c’est néanmoins un très bon divertissement.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Mot de passe oublié 

Je souhaite créer un compte

Création du compte