Compañeros

Compañeros - La Noche de 12 Años

de Alvaro Brechner

Avec
Antonio de la Torre
Chino Darín
Alfonso Tort
Soledad Villamil
César Troncoso

Genre :

Nationalité : Uruguay

Année de sortie : 2019

Durée : 02h02

Version : Couleur

Public : Tout public

1973, l'Uruguay devient une dictature. Trois opposants politiques sont emprisonnés. Le pouvoir militaire, ne pouvant les exécuter, fera tout son possible pour essayer de les détruire par des méthodes violentes et le tout pendant 12 ans. Parmi ces trois figures très célèbres en Uruguay, se trouvait Jose « Pepe » Mujica futur président du pays de 2010 à 2015.

 

Ce film qui permet de se remettre en mémoire une période sombre n'est pas qu'un témoignage historique mais aussi une œuvre dont la tension et la force impressionnent fortement le spectateur.

Bande annonce

Les séances : Vous pouvez Acheter vos places en ligne

Ce film a été programmé aux cinémas Studio

  • Semaine du Mercredi 24 Avril 2019 au Mardi 30 Avril 2019
  • Séance 3D
  • Ciné-ma différence
  • Version française
  • V.O + Sous-titrage (FR)
  • Sans Paroles
  • Audio description

Votre avis

    Commentaire de Hervé RIGAULT |

    Pourquoi une seule projection (trop tardive d'ailleurs) par jour et une seule semaine de programmation ?

    Commentaire de Hervé RIGAULT |

    Après avoir été enlevés à l’intérieur même de leur prison, ils ont été, pendant plus de 12 années , le temps qu’a duré la dictature militaire en Uruguay, séquestrés, transférés d’une geôle à une autre pour qu’on perde leur trace, brutalisés, torturés pour qu’ils deviennent fous.
    Ils ont réussi à ne pas sombrer ni dans la dépression ni dans la folie, ils ont réussi à rester humains. Ils ont même probablement réussi à faire peur à ceux qui les ont ainsi traité. Ils ont réussi parce que derrière le mur de leur cellule, ils savaient, ils devinaient qu’il y avait leur companero, leur camarade. Camarade, en l’occurrence c’est beaucoup plus qu’un joli nom.
    Enfin , libérés, ils prendront leurs responsabilité dans la renaissance démocratique de leur pays. Et l’on sait que Pepe Mujica fut le président le plus digne de sa fonction qui ait jamais existé sur notre planète.
    Si le film est ainsi doté d’une grande force politique, il l’est également au plan esthétique. D’emblée, on pense au magnifique « Hunger » de Steve Mac Queen qui retraçait l’incarcération de Bobby Sands et ses compagnons sous la dictature Thatcherienne. Ceci ne peut que nous faire regretter une programmation indigne de la part des Studio. «  Compañeros » méritait autant d’être le film du mois que « Tel Aviv on fire », Au lieu de cela, il n’a eu droit qu’à 7 s »ances à 21h30. Le très dispensable « Tanguy 2 » bénéficiera, lui de 18 séances. Où vont les Studio , Je me demande si, quelque fois, Henri Fontaine ne doit pas se retourner dans sa tombe.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Mot de passe oublié 

Je souhaite créer un compte

Création du compte