Averroès et Rosa Parks

Averroès et Rosa Parks

de Nicolas Philibert

Genre : Documentaire

Nationalité : France

Année de sortie : 2024

Durée : 02h23

Version : Couleur

Public : Tout public

Après Sur l’Adamant, qui lui a valu l’Ours d’Or à la dernière Berlinale, Nicolas Philibert propose le second volet de son triptyque au sujet d’une approche psychiatrique plus humaine, qui donne et prend en compte la parole des premiers concernés, les patients. D’entretiens individuels en réunions « soignants-soignés », le réalisateur nous permet d’approcher de ces différentes trajectoires tout en nous poussant à nous interroger sur le manque cruel de moyens qui ne fait que s’accentuer.

Bande annonce

Les séances : Vous pouvez Acheter vos places en ligne

Ce film a été programmé aux cinémas Studio

  • Semaine du Mercredi 20 Mars 2024 au Mardi 26 Mars 2024
  • Semaine du Mercredi 27 Mars 2024 au Mardi 2 Avril 2024
  • Semaine du Mercredi 3 Avril 2024 au Mardi 9 Avril 2024

Définition des pictos :


  • Séance 3D
  • Ciné Relax
  • Version française
  • V.O + Sous-titrage (FR)
  • Sans Paroles
  • Audio description

Votre avis

    Commentaire de Hervé RIGAULT |

    Soignés et soignants semblent oublier la caméra ce qui donne un fort crédit aux images et aux paroles qui font ce film. On est forcément obligé de rapprocher celui ci du précédent qui, curieusement, semblait se situer plus en aval du parcours thérapeutique (Nicolas Philibert aurait il commencé par la fin?). Pourtant, l’un de ces soignés était déjà présent sur l’Adamant. Ici, un peu vieilli, il semble avoir lourdement régressé malgré les efforts et l’empathie de l’équipe soignante. Et l’on se rend compte, au fil des entretiens, qu’en fait beaucoup d’entre eux circulent dans les institutions psychiatriques depuis une ou deux décennies sans jamais vraiment parvenir à en sortir. Ils semblent même, au fil du temps, avoir construit un discours de quasi expertise qui leur permet, par exemple, de débattre, presque à armes égales, avec le médecin référent, sur les avantages comparés des modèles français et italiens.
    Ce film apparaît ainsi comme à la fois rassurant et inquiétant sur l’institution psychiatrique en grande difficulté dans une totale indifférence politique.

    Commentaire de Thierry FOULLON |

    Après l'Adamant, on suit certains patients , qui nous renvoient parfois à nous même. Toujours ce point de vue humaniste de Nicolas Philibert : ne manquez pas le 3e film qui sortira mi avril.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Mot de passe oublié 

Je souhaite créer un compte

Création du compte