Alice et le maire

Alice et le maire

de Nicolas Pariser

Avec
Fabrice Luchini
Anaïs Demoustier
Nora Hamzawi
Maud Wyler
Antoine Reinartz

Genre : Comédie Dramatique

Nationalité : France

Année de sortie : 2019

Durée : 01h43

Version : Couleur

Public : Tout public

Maire de Lyon depuis 30 ans, Paul Théraneau n’a plus aucune idée et se sent complètement vide. Pour remédier à ce manque d’inspiration on lui adjoint une jeune et brillante philosophe chargée de « le faire penser » afin de renouer des liens avec des citoyens qui n’ont plus grande foi en la politique. Si le réalisateur jure ne pas s’être inspiré de la situation locale et d’un dénommé Gérard Collomb, il ne se prive pas de souligner certaines absurdités dans des scènes parfois très drôles, et pose la question de la compatibilité de la pensée avec la pratique politique. Présenté à Cannes (Quinzaine des réalisateurs) le film a fait sensation, notamment pour le formidable tandem Lucchini – Demoustiers et une mise en scène pleine d’imagination. Nicolas Pariser, qui avait obtenu en 2015 le prix Louis Delluc avec Le Grand jeu,est décidément un réalisateur à suivre.

Bande annonce

Les séances : Vous pouvez Acheter vos places en ligne

Ce film a été programmé aux cinémas Studio

  • Semaine du Mercredi 2 Octobre 2019 au Mardi 8 Octobre 2019
  • Semaine du Mercredi 9 Octobre 2019 au Mardi 15 Octobre 2019
  • Semaine du Mercredi 16 Octobre 2019 au Mardi 22 Octobre 2019
  • Semaine du Mercredi 23 Octobre 2019 au Mardi 29 Octobre 2019
  • Semaine du Mercredi 30 Octobre 2019 au Mardi 5 Novembre 2019
  • Semaine du Mercredi 6 Novembre 2019 au Mardi 12 Novembre 2019
  • Séance 3D
  • Ciné-ma différence
  • Version française
  • V.O + Sous-titrage (FR)
  • Sans Paroles
  • Audio description

Votre avis

    Commentaire de Jacques Chenu |

    Nicolas Pariser, le réalisateur, a choisi de tourner ce film en 35 mm et pas en numérique et ça se voit, j’ai été très sensible à la magnifique lumière et à la beauté des images, entre les vues panoramiques sur Lyon et le visage radieux d’Alice.
    La mairie est aussi animée qu’une ruche, mais ici les ambitions individuelles semblent l’emporter sur le sens du bien commun. Luchini / Théraneau est un roi incontesté, adulé, objet de toutes les attentions, mais il est las. Anaïs Demoustier, lumineuse, va apporter toute sa fraîcheur, son naturel et sa spontanéité à son personnage dans cet essaim désordonné, bourdonnant de rumeurs et de rancoeurs.
    Après les plans courts du début qui montrent le chaos, l’improvisation, le surmenage, les rivalités, le film se termine sur un long plan séquence dans lequel Alice et le Maire coécrivent un vrai discours de gauche, réjouissant, mais qui ne débouchera sur rien bien entendu…

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Mot de passe oublié 

Je souhaite créer un compte

Création du compte