A Man

A Man

de Kei Ishikawa

Avec
Satoshi Tsumabuki
Sakura Andô
Masataka Kubota

Genre : Thriller

Nationalité : Japon

Année de sortie : 2024

Durée : 02h01

Version : Couleur

Public : Tout public

Rie découvre, un an après la mort accidentelle de son mari, et malgré plus de 3 ans de vie commune, qu’il ne s’appelait pas Daisuke Taniguchi et n’était pas celui qu’il prétendait être. Elle engage un avocat pour connaître la véritable identité de celui qu’elle aimait...

A Man ne se réduit pas à une simple enquête policière mais nous parle du poids de la famille, de la difficulté à connaitre les gens et interroge avec acuité notre identité profonde, avec les faux-semblants et les secrets qui forment la nature de chaque humain. Il est à l’image de La Reproduction interdite, l’envoûtant tableau de René Magritte qui ouvre le film et représente un homme de dos, face à un miroir ne reflétant pas son visage. Captivant…

Bande annonce

Les séances : Vous pouvez Acheter vos places en ligne

Du Mercredi 21 Février 2024 au Mardi 27 Février 2024

Définition des pictos :


  • Séance 3D
  • Ciné Relax
  • Version française
  • V.O + Sous-titrage (FR)
  • Sans Paroles
  • Audio description

Votre avis

    Commentaire de Thierry FOULLON |

    Une enquête passionnante, parfois difficile à saisir par sa complexité. Interroge la question de l'identité, du rapport au passé...
    avec en prime le racisme envers les coréens, chacun a ses étrangers à détester!

    Commentaire de Hervé RIGAULT |

    La question de l’identité est très présente au Japon. Chaque année 100 000 « évaporés » disparaîtraient de la circulation en effaçant toutes leurs traces. A man est à la fois une enquête passionnante progressant lentement à travers bars, salle de boxe, bureaux , prison… ponctuée de rencontres de forte intensité et une réflexion sur la question de l’identité, un héritage qui pèse lourd sur les épaules des personnages. La nouvelle génération sera t elle épargnée ? C’est aussi l’occasion de traverser un pays aujourd’hui en partie travaillé par la violence et par de vieux démons , un peu comme le notre, mais sous des formes différentes. Peut être Ishikawa, multi récompensé au Japon, en fait il un peu trop avec les scènes finales qui alourdissent inutilement son propos ?

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Mot de passe oublié 

Je souhaite créer un compte

Création du compte