Studio » Film du mois

à l'affiche

Bunuel après l'âge d'or

Bunuel après l'âge d'or

de Salvador Simo

avec Jorge Usón, Fernando Ramos, Cyril Corral, Rachel Lascar, Gabriel Latorre

Genre : Animation

Nationalité : Espagne

Année de sortie : 2019

Durée : 01h26

Version : Couleur

Si L’Âge d'or a beaucoup fait pour la renommée de Luis Bunuel, cela n'a pas été dès sa projection à Paris en 1930, où le film a provoqué un grand scandale et a été censuré. Encore aux prémices de sa carrière, brouillé avec Salvador Dali, co-auteur de L’Âge d'or et Un chien andalou, le cinéaste se retrouve sans emploi et tout autant déprimé que désargenté.

De passage dans son pays, l'Espagne, il retrouve un ami sculpteur, Ramon Acin, qui achète un billet de loterie et lui promet, si son billet est gagnant, de produire son prochain film. Et... il gagne ! Tenant sa promesse, il part alors avec Luis Bunuel et deux techniciens amis, Pierre Unik et Elie Lotar, dans les Hurdes, l'une des régions les plus pauvres d'Espagne, pour filmer Terre sans pain, une œuvre documentaire d'une trentaine de minutes. Ce tournage épique aux multiples aventures permettra au réalisateur de retrouver foi en son immense talent.

C'est un projet peu banal que ce film, car cette histoire incroyable mais vraie est ici reconstituée par l'animation. Et c'est très réussi. Constamment surprenant, Bunuel après L’Âge d'or rend parfaitement l'ambiance de l'Espagne de l'époque et la personnalité haute en couleurs du célèbre réalisateur. Mais le film a aussi plein d'autres vertus. Il mêle intelligemment animation et images réelles (en intégrant par moments des extraits de Terre sans pain, le film en train de se faire) et, sans jamais donner de leçon, il est aussi une réflexion sur ce qu'est la réalisation d'un documentaire. Il pose l'air de rien des questions essentielles comme ce qu'est la responsabilité d'un réalisateur face à ce qu'il filme, ou  comment capter la réalité quand on ambitionne de la montrer. Il remet clairement en tête aussi qu'un documentaire est avant tout un film même s'il ne se base pas sur de la fiction ( « C'est un film ou un documentaire ? », entend-t-on encore parfois). 

Distrayant et instructif, Bunuel après L’Âge d'or est intéressant à plus d'un titre et ce ne sont pas les seuls passionnés d'histoire du cinéma qui pourront y prendre du plaisir. Ode à l'amitié et hommage à une œuvre importante, il sort des terrains battus et montre une nouvelle fois que l'animation a depuis maintenant longtemps dépassé le champ du seul jeune public.

JF

Bande annonce

Séances

  • Mercredi 26 Juin :
    15:45
    19:30
  • Jeudi 27 Juin :
    14:00
    19:30
  • Vendredi 28 Juin :
    14:00
    19:30
  • Samedi 29 Juin :
    14:00
    15:45
    19:30
  • Dimanche 30 Juin :
    14:00
    15:45
    19:30
  • Lundi 1 Juillet :
    14:00
    19:30
  • Mardi 2 Juillet :
    14:00
    19:30

Critiques

  • Commentaire de Hervé RIGAULT |

    Le constat s’impose, le dessin (même si l’animation est un peu rustique) fonctionne très bien pour aborder des sujets complexes. La complexité, ici, c’est d’abord celle de la personnalité de Bunuel pris, à cette époque, entre ses frasques, ses phobies et ses aspirations humanitaires, rendant son compagnonnage difficile. C’est aussi celle du film « Terre sans pain »*, à la fois témoignage poignant et support des visions morbides de l’auteur.
    Pour autant, j’exprimerai deux regrets :
    - On ne sait pas si le film a réellement servi à améliorer le sort de la malheureuse population des Hurdes (pays qui semble être devenu aujourd’hui une cible touristique recommandée )
    - On ne sait pas pourquoi , en 1936, le gouvernement de la République espagnole (et non les franquistes qui n’avaient pas encore pris le pouvoir) a pris la décision de censurer le film.

    PS Les vieux cinéphiles tourangeaux auront, dès les premières séquences du film, fait le rapprochement avec « Calanda » réalisé par Juan Luis Bunuel et projeté lors du défunt festival de court métrage de Tours en 67 ou 68.

    * Le distributeur ainsi que les exploitants auraient été bien inspirés de le projeter en même temps que le film d’animation. On peut se consoler en le visionnant (30 minutes) sur : https://www.dailymotion.com/video/xuzpg

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

N'hésitez pas à nous donner
votre opinion sur ce film...

Peut-être influencerez-vous les spectateurs indécis !