Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

Wildlife - Une saison ardente

Wildlife - Une saison ardente

de Paul Dano

avec Ed Oxenbould, Carey Mulligan, Jake Gyllenhaal, Bill Camp, JR Hatchett

Genre : Drame

Nationalité : U.S.A

Année de sortie : 2018

Durée : 01h45

Version : Couleur

Dans les années 60 Joe, un adolescent de 14 ans, emménage avec ses parents dans le Montana. La famille Brinson semble s’adapter peu à peu. Mais si Jeannette fait mine d’être heureuse en mère au foyer alors que Jerry s’affaire dans un club de golf local, les apparences pourraient être trompeuses. Joe assiste impuissant à la lente dégradation des rapports entre ses parents…

Paul Dano était connu jusqu’alors comme acteur (Little Miss Sunshine, There Will Be Blood…). Il réalise ici son premier film, en ayant même co-écrit le scenario avec Zoe Kazan, d’après le roman Une saison ardente de Richard Ford. Présenté à Cannes en ouverture de la Semaine de la Critique, Wildlife dresse le portrait minutieux d’une famille américaine, potentiellement idéale. Avec une grande finesse d’écriture et de mise en scène, P. Dano réussit une très belle entrée en la matière.

 

Bande annonce

Séances

Ce film a été diffusé aux cinémas Studio :

  • Semaine du Mercredi 19 Décembre 2018 au Mardi 25 Décembre 2018
  • Semaine du Mercredi 26 Décembre 2018 au Mardi 1 Janvier 2019
  • Semaine du Mercredi 2 Janvier 2019 au Mardi 8 Janvier 2019
  • Semaine du Mercredi 9 Janvier 2019 au Mardi 15 Janvier 2019

Critiques

  • Commentaire de Jacques Chenu |

    L’Amérique de 1960 ou de 2018, c’est toujours la même Amérique, avec ses petits blancs déclassés, ses grosses voitures et ses grands espaces. Dans ce film sensible, on suit le point de vue d’un adolescent qui assiste abasourdi à la lente désagrégation de la cellule familiale. L’incommunicabilité est au cœur de l’histoire, le jeune Joe a bien du mal à comprendre les motivations des adultes et le père et la mère ont eux aussi beaucoup de mal à se comprendre. Le père humilié mais fier qui se rebelle et fuit toujours plus loin vers l’ouest, la mère en quête de stabilité et qui finit par se compromettre. Belle représentation très symbolique de l’état de cette société individualiste avec ses travailleurs pauvres payés un dollar de l’heure et le pays qui s’embrase tout comme aujourd’hui (voir les fake news de Trump). Quelle résonance !

  • Commentaire de Hervé RIGAULT |

    En chemin vers les Studio, sur un poteau une affichette « vive l’amour, vivent les familles ».
    Pour Paul Dano, la vie de la famille de Joe dans la petite ville de Great Falls durant les sixties, c’est plutôt sauvage.
    Cette sauvagerie, il nous la donne à voir en 3 temps.
    D’abord le moment où Jerry, le père, est viré de son boulot et se voit condamné à reprendre la fuite en avant qui semble caractériser l’ensemble de sa vie. C’est le moment où Joe , éberlué mais stoïque, découvre la fracture qui s’ouvre entre ses parents.
    Ensuite, se déroule la période entre le départ de Jerry au feu et son retour. Plusieurs jours, plusieurs semaines qui verront Jeannette, la mère rompre avec le modèle de la femme au foyer, consciente , à 34 ans que sa jeunesse prend la fuite. Une période de grand malaise pour Joe qui reste le seul à tenir son poste dans cet équipage en perdition.
    Enfin, après un saut dans le temps, c’est le moment du retour, pour un Week End de Jeannette à la maison. Le temps pour Joe, qui a (un peu) grandi de tirer, dans le studio où il travaille (où il a pris sa place) un ultime (?) portrait de famille.
    Ce plan final ouvre la voie à de multiples interprétations possibles. Perspective de pardon ? Affirmation de Joe ? Fiction d’une famille unie pour la postérité ? ...
    Quoi qu’il en soit, on ne ressort pas indemne de cette projection. Sur le chemin du retour, l’affichette apparaît bien dérisoire.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

  • ASAKO I
  • Bienvenue à Marwen
  • Bohemian Rhapsody
  • Border - Gräns
  • Deux fils
  • Doubles Vies
  • Edmond
  • Harry Potter à l’école des soricers
  • Harry Potter à l’école des soricers
  • Kirikou et la sorcière
  • L'Heure de la sortie
  • L'Homme Fidèle
  • L'Incroyable histoire du Facteur Cheval
  • L'Ordre des médecins
  • le grinch
  • Le manuscrit trouvé à Saragosse
  • Monsieur - Sir
  • nico et patou
  • Pédagogies alternatives et démocratie à l’école
  • Qui a tué Lady Winsley ?
  • Un beau voyou
  • Une Affaire de famille
  • Une jeunesse dorée
Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.