Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

The Third Murder

The Third Murder - Sandome no Satsujin

de Hirokazu Kore-eda

avec Masaharu Fukuyama, Koji Yakusho, Isao Hashizume, Suzu Hirose, Mikako Ichikawa

Genre : Drame

Nationalité : Japon

Année de sortie : 2018

Durée : 02h04

Version : Couleur

Shigemori est l' avocat chargé de défendre Misumi, suspecté de vol et de meurtre. Ce dernier a déjà fait 30 ans de prison et il avoue être coupable alors qu'il risque la peine de mort. Le procès semble perdu d'avance. En enquêtant, Shigemori commence à douter. Et si Misumi n'était pas le coupable…?

Après Tel père, tel fils, Notre petite sœur... Kore-Eda revient avec The Third Murder dont l'approche est très différente de celle de ses films précédents.

 

Bande annonce

Séances

  • Mercredi 25 Avril :
    19h00
    21h00
  • Jeudi 26 Avril :
    19h00
    21h00
  • Vendredi 27 Avril :
    21h00
  • Samedi 28 Avril :
    19h00
    21h00
  • Dimanche 29 Avril :
    19h00
    21h00
  • Lundi 30 Avril :
    21h00
  • Mardi 1 Mai :
    19h00
    21h00

Critiques

  • Commentaire de Hervé RIGAULT |

    Avec The Third Murder Kore-Eda dramatise et conceptualise plus qu’il ne le change son propos dont le sens ne s’était peut être pas révélé dans ses réalisations précédentes.
    Accompagnée d’une petite musique discrète, une relation duelle (non pas duale) complexe entre un accusé déconcertant et insaisissable qui joue avec la vérité ou les vérités, avec le pouvoir de la justice, qui perd et qui gagne, à moins que ce ne soit l’inverse et son avocat. Celui ci sera de plus en plus envahi, accablé par le doute. Un doute qui touche d’abord à la vérité du drame, pour s’étendre à l’institution, à ses proches, à ses valeurs les plus établies. Les ultimes plans de leur face à face, sont des plus magnifiques qui confondent leurs visages dans le reflet de la vitre qui pourtant les sépare.

  • Commentaire de Jacques Chenu |

    Film magnifique, très fort, sobre, et qui pose beaucoup de questions sur la justice, la vérité, la culpabilité. En plus c'est très bien filmé, notamment la fin, avec les portraits des deux principaux protagonistes qui se superposent dans le reflet de la vitre alors qu’auparavant ils étaient clairement séparés, ne se parlant qu’à travers l’hygiaphone. La frontière entre innocence et culpabilité est parfois bien ténue. Belle réflexion sur la peine de mort et le fonctionnement de la justice.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

  • Après l'ombre
  • belle et sébastien 3
  • comme-des-rois
  • Correspondant 17
  • croc blanc
  • Je vais mieux
  • Jersey Affair
  • Katie Says Goodbye
  • Kings
  • L'Île aux chiens
  • L'Île aux chiens
  • La Route sauvage
  • Les Enchaînés
  • liberté 13 films poèmes de Paul Eluard
  • Mes Provinciales
  • Nobody's Watching
  • pat et mat déménagent
  • Place publique
  • The Third Murder
  • Transit
Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.