Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

Razzia

Razzia

de Nabil Ayouch

avec Maryam Touzani, Arieh Worthalter, Abdelilah Rachid, Amine Ennaji, Dounia Binebine

Genre : Drame

Nationalité : France

Année de sortie : 2018

Durée : 01h59

Version : Couleur

Un maître dans le Haut Atlas, une femme berbère délaissée, son fils devenu serveur à Casablanca et ami du patron juif, un garçon des beaux quartiers qui nait à son homosexualité… Le scandaleux réalisateur des Chevaux de Dieu et de Much Loved (toujours interdit au Maroc), propose avec ce nouveau film une fresque à la dimension épique qui entremêle cinq destins depuis les années 80 jusqu’à nos jours.

Co-écrit avec la journaliste et scénariste Maryam Touzani, qui joue aussi le premier rôle, le film exprime une soif de liberté qui couve derrière l’apparence d’une sage monarchie : « Le film parle de gens en quête de liberté, de droit d'exprimer leurs pensées et de parler des questions qui leur importent. En particulier, le droit des femmes à atteindre cet objectif,  car je pense que cela devient de plus en plus difficile pour les femmes d'être libres dans le Maroc moderne... »

 

Quelques images de la rencontre avec Nabil Ayouch et Maryam Touzani lors de l'avant première du 9 mars 2018 :

 

 

Vendredi 9 mars à 19h45, avant-première du film et rencontre avec le réalisateur Nabil Ayouch et Maryam Touzani (actrice et co-scénariste)

Nabil Ayouch et Maryam TouzaniLe vendredi 9 mars 2018, le réalisateur Nabil Ayouch et Maryam Touzani (actrice et co-scénariste) sont venus présenter leur film Razzia.

En savoir plus..

Bande annonce

Séances

Ce film a été diffusé aux cinémas Studio :

  • Semaine du Mercredi 7 Mars 2018 au Mardi 13 Mars 2018
  • Semaine du Mercredi 14 Mars 2018 au Mardi 20 Mars 2018
  • Semaine du Mercredi 21 Mars 2018 au Mardi 27 Mars 2018
  • Semaine du Mercredi 28 Mars 2018 au Mardi 3 Avril 2018
  • Semaine du Mercredi 4 Avril 2018 au Mardi 10 Avril 2018

Critiques

  • Commentaire de Jacques Chenu |

    Foisonnant, complexe, riche, passionnant, ce film de Nabil Ayouch est tout cela. Il décrit la société marocaine d’aujourd’hui dans toute sa complexité, sa modernité et son conservatisme, ses inégalités sociales, ses minorités religieuses, le réalisateur brasse tout ça en brossant le portrait de cinq personnages principaux très différents. Chacun se bat ou réagit, à sa manière, mais ce qui ressort surtout, c’est leur solitude.
    Les références à « Casablanca » le chef-d’œuvre de Curtiz sont une excellente idée, notamment avec le côté factice (pas un plan n’a été tourné à Casablanca), romantique, qui contraste singulièrement avec l’atmosphère de « Razzia » alors que, d’autre part, le parallèle entre les résistants du film de Michael Curtiz et les personnages de Nabil Ayouch qui tentent eux aussi de résister est saisissant.
    Razzia est in film magnifique, aussi fort et percutant que « Much loved », le précédent film du réalisateur. Il nous bouleverse et nous secoue, en nous donnant de l’espoir, surtout à travers le personnage de Salima. La femme est l’avenir de l’homme…

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

  • Beau temps mais orageux en fin de journée
  • Bienvenue à Zombieland
  • Capitaine Morten et la reine des araignées
  • Détective Dee
  • Le Monde est à toi
  • Le Poirier sauvage
  • Les Belles Manières
  • les indestructibles
  • Mary Shelley
  • My Lady
  • rita et crocodile
  • Simone Barbès ou la Vertu
  • Sur la plage de Chesil
  • The Devil's Rejects
  • The Intruder
  • Under The Silver Lake
  • Une Famille italienne
  • Une nuit en enfer
  • Une Pluie sans fin
  • Une Valse dans les allées
Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.