Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

Mariana

Mariana - Los Perros

de Marcela Said

avec Antonia Zegers, Alfredo Castro, Rafael Spregelburd, Alejandro Sieveking, Elvis Fuentes

Genre : Drame

Nationalité : Chili

Année de sortie : 2017

Durée : 01h34

Version : Couleur

Mariana, la quarantaine, est issue de la haute bourgeoisie chilienne. Coincée dans un rôle défini autant par son père que son mari, elle éprouve une étrange attirance à l’égard de Juan, son professeur d’équitation. L’homme, plus âgé, n’est autre qu’un ex-colonel suspecté d’exactions pendant la dictature. Alors que cette liaison ébranle des murs invisibles protégeant sa famille d’un passé enfoui, jusqu’où Mariana, entêtée et curieuse, sera-t-elle capable d’aller ?

Sélectionné à la Semaine de la Critique 2017 à Cannes, ce drame troublant est la seconde fiction de la réalisatrice chilienne, après L'Été des poissons volants (2013)

Bande annonce

Séances

Ce film a été diffusé aux cinémas Studio :

  • Semaine du Mercredi 3 Janvier 2018 au Mardi 9 Janvier 2018

Critiques

  • Commentaire de Hervé RIGAULT |

    D’emblée, nous sommes comme captés par le personnage de Mariana, arrogante, cassante, provocante qui semble se comporter comme une « enfant gâtée ». Pour autant, le sens à accorder à ce film ne se laisse appréhender facilement quand bien même le récit apparaît des plus clairs.
    A près quoi court elle Mariana ? Quels sont les enjeux qui motivent sa recherche permanente de l’épreuve de force avec chaque membre du quatuor masculin qui l’entoure ? Un quatuor qui semble représenter l’opposition entre deux générations, la plus jeune ( le mari et le policier) étant libérale au sens américain du terme, quand la plus ancienne (le père et le colonel) est liée au passé dictatoriale de l’Amérique du Sud. Mais une autre contradiction le traverse également celle du pouvoir économique (le père et le mari) qui s’oppose au pouvoir étatique en déclin (le colonel et le policier).
    Pourtant, pour Mariana, la recherche de la vérité sur le passé, ne paraît pas avoir de motivation politique ou sociale. Elle se moque du policier qu’elle qualifie de « revanchard social ». Il semble surtout que Mariana cherche à exister , à ne plus subir (« ne me donnes pas d’ordre »). Elle est prête à tout pour y parvenir, même à exercer une sorte de chantage à la grossesse face à son père et à son mari soucieux de leur descendance. Face au policier, c’est de son corps qu’elle joue. Elle en joue également face au colonel mais avec lui, autre chose se noue, respect ou compassion ?
    Enfin, il y a les chiens. Mariana semble leur vouer une affection sincère. Et pourtant elle est responsable de leur mort, par négligence, par mépris pour son voisin. Trop accaparée.
    Ce film subtile aurait mérité d'être davantage valorisé dans la programmation et dans la communication.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

  • 4 Histoires fantastiques
  • Cas de conscience
  • Cette sacrée vérité
  • cro man
  • croc blanc
  • Derrière les fronts: résistances et résiliences en Palestine
  • Finding Phong
  • Gaspard va au mariage
  • ISRAËL-PALESTINE : L'ARCHÉOLOGIE AU SERVICE DE LA POLITIQUE ?
  • Jusqu’à la Garde
  • L'Apparition
  • La Dame du vendredi
  • La Forme de l'eau
  • Les Bienheureux
  • mary et la fleur de la sorcière
  • Ni juge, ni soumise
  • Phantom Thread
  • rita et crocodile
  • Un jour ça ira
  • Wajib - L'invitation au mariage
  • Winter Brothers
  • Wonder Wheel
Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.