Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

La Villa

La Villa

de Robert Guédiguian

avec Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan, Jacques Boudet, Anaïs Demoustier

Genre : Drame

Nationalité : France

Année de sortie : 2017

Durée : 01h47

Version : Couleur

Dans une calanque près de Marseille, au creux de l’hiver, Angèle, Joseph et Armand se rassemblent autour de leur père grabataire. Entre frères et soeur, tout n'est pas au plus simple et il reste de nombreux abscès à percer, mais la probable disparition prochaine de leur père va les amener à reconsidérer ce qu’ils ont conservé de l’idéal que ce dernier leur avait transmis.

 

Ces trois-là, entourés d'autres voisins-amis vieillissants mais aussi d'une amoureuse "trop jeune" et d'un pêcheur amoureux bien jeune aussi, vont ré-envisager ce qu'ils peuvent faire de l'utopie fraternelle que leur père avait construite dans ce lieu magique, autour d’un restaurant ouvrier dont Armand, le fils aîné, continue de s’occuper.

Rien à dire, on est en plein chez Guédiguian, au point qu'il réussit à introduire des extraits de ses films précédents en guise de flash-back (deux scènes parmi les plus bouleversantes de ce film qui en compte pourtant un bon nombre...) 

Mais là, vraiment, tout fonctionne encore mieux que d'habitude et La Villa est probablement l'un des meilleurs films, l'un des plus aboutis, de son auteur. L'un de ceux où le rire vous quitte brutalement pour que l'émotion vous saisisse à la gorge (ou bien parfois : le contraire...)

 

ER

Bande annonce

Séances

Ce film a été diffusé aux cinémas Studio :

  • Semaine du Mercredi 29 Novembre 2017 au Mardi 5 Décembre 2017
  • Semaine du Mercredi 6 Décembre 2017 au Mardi 12 Décembre 2017
  • Semaine du Mercredi 13 Décembre 2017 au Mardi 19 Décembre 2017
  • Semaine du Mercredi 20 Décembre 2017 au Mardi 26 Décembre 2017
  • Semaine du Mercredi 27 Décembre 2017 au Mardi 2 Janvier 2018

Critiques

  • Commentaire de Jacques Chenu |

    J’hésite toujours à me replonger dans l’univers de Guédiguian, avec les mêmes acteurs, les mêmes lieux… J’y suis donc allé un peu méfiant. Au début, j’ai regardé Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin et les autres faire leur numéro habituel, dans des scènes que je trouvais trop « écrites », pas très naturelles, mais petit à petit, j’ai été emporté dans l’histoire et j’ai suivi les personnages, Angèle, Joseph et Armand, pour finir par oublier les acteurs. C’est à la fois grave, nostalgique et drôle, avec bien sûr, un arrière-plan sociologique et politique. Si Guédiguian se montre assez critique envers la génération des post-soixante-huitards, résignés, pataugeant dans leurs illusions perdues, il est surtout plus sévère avec les jeunes générations, plus cyniques et prêtes à tout pour gagner vite et beaucoup… Il y a certainement aussi un côté autobiographique dans ce récit, avec ces artistes et intellectuels qui reviennent au pays après avoir réussi, et notamment une très belle séquence d’archives qui m’a bien fait sourire. La fin, très ouverte, est une belle réussite. Il reste un espoir…

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

  • Au Poste !
  • Bécassine !
  • Come as you are
  • Dark River
  • Dogman
  • Fleuve noir
  • Joueurs
  • Le Cercle littéraire de Guernesey
  • Le Retour du Héros
  • Mon Ket
  • Mon tissu préféré
  • parvana
  • Paul Sanchez Est Revenu !
  • Penché dans le vent
  • Pierre lapin
  • The Guilty
  • Woman at War
  • Zama
Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.