Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

Jusqu’à la Garde

Jusqu’à la Garde

de Xavier Legrand

avec Denis Ménochet, Léa Drucker, Mathilde Auneveux, Florence Janas, Thomas Gioria

Genre : Thriller

Nationalité : France

Année de sortie : 2018

Durée : 01h33

Version : Couleur

Antoine et Miriam divorcent. Miriam accuse le père de violences. Elle demande la garde exclusive de leur fils Julien.  La juge accorde la garde partagée de l’enfant. Ce dernier va tout faire pour que la garde se passe au mieux…

Xavier Legrand aborde le sujet des violences conjugales en le traitant avec beaucoup de subtilité, sans esbroufe, et en empruntant les codes du thriller. Le film est impressionnant, l’atmosphère étouffante. La tension monte petit à petit, impliquant le spectateur et le prenant aux tripes. La performance des acteurs est exceptionnelle.

Le film a obtenu le Lion d’argent du meilleur réalisateur à la Mostra de Venise et le Prix du Jury du 4ème festival international du film de St Jean- de- Luz.

MS

Quelques images de la rencontre avec la comédienne Léa Drucker :

 

Avant-Première mercredi 31 janvier à 19h45 rencontre avec l’actrice Léa Drucker après la projection.

Bande annonce

Séances

Ce film a été diffusé aux cinémas Studio :

  • Semaine du Mercredi 31 Janvier 2018 au Mardi 6 Février 2018
  • Semaine du Mercredi 7 Février 2018 au Mardi 13 Février 2018
  • Semaine du Mercredi 14 Février 2018 au Mardi 20 Février 2018
  • Semaine du Mercredi 21 Février 2018 au Mardi 27 Février 2018
  • Semaine du Mercredi 28 Février 2018 au Mardi 6 Mars 2018
  • Semaine du Mercredi 7 Mars 2018 au Mardi 13 Mars 2018

Critiques

  • Commentaire de Jacques Chenu |

    Quel film fort ! J’ai été secoué par cette histoire de séparation traitée de manière sobre et originale. Très vite après quelques plans dans un bureau et des couloirs, nous assistons à la confrontation entre les deux parents, leurs avocats et la juge, filmée en plans fixes, toujours à la bonne distance, sans cadrages serrés, sans musique, bref sans artifices pour augmenter le pathos. Le scénario est très bien écrit, et le récit, linéaire, sans flashbacks, ne nous apprend rien sur la vie du couple avant, et c’est ce qui donne toute sa force au film : le spectateur, tout comme la juge au début, sait peu de choses, il doit boucher les trous du récit, tenter de lever les ambiguïtés, deviner ce qui s’est passé, s’interroger. En avançant dans l’histoire, on sent la tension monter, on pressent, on devine. Il y a notamment la troublante séquence de la fête avec des regards, des hors-champs sonores (on n’entend pas ce que se disent les personnages), cette reprise alanguie de « Proud Mary », l’insouciance des danseurs, et le père écarté, frustré, qui rôde. La fin prend la forme d’un thriller réaliste, encore une fois sans aucune musique et la peur nous étreint tout autant que les personnages.
    Léa Drucker, Denis Ménochet, et le petit Thomas Gioria sont tous excellents et un grand bravo à Xavier Legrand pour sa première réalisation.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

  • A Brighter Summer Day
  • Détective Dee
  • Happy together
  • Le Poirier sauvage
  • Les Anges déchus
  • Les Cendres du temps
  • Les indestructibles
  • les indestructibles
  • Mario
  • Mary Shelley
  • My Lady
  • Notre enfant
  • Roulez jeunesse
  • Under The Silver Lake
  • Une Famille italienne
Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.