Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

Ida

Ida

de Pawel Pawlikowsky

avec Agata Kulesza, Agata Trzebuchowska, Joanna Kulig, Adam Szyszkowski, Jerzy Trela

Genre : Drame

Nationalité : Pologne

Année de sortie : 2013

Durée : 01h19

Version : Noir et blanc

Ce film est disponible sur Vidéo en poche


Nouveau, acheter vos place en ligne :

E-billet

Nous sommes en 1962, en Pologne, Ida est une orpheline qui n’est jamais sortie du couvent où elle a été élevée. Quelques jours avant qu’elle ne prononce ses voeux, la mère supérieure la convainc d’aller rencontrer pour la première fois sa tante, une juge à la retraite, le dernier membre de sa famille encore en vie. Tout sépare les deux femmes : Wanda est une femme libre, athée, qui aime fumer, boire et s’amuser. Dès qu’elles se voient, Wanda révèle à sa nièce un secret qu’elle ignorait en l’appelant ironiquement la nonne juive. Elle apprend à Ida que ses parents étaient juifs et qu’ils ont disparu pendant la guerre sous l’occupation nazie. Elle lui propose de l’emmener sur les traces de son passé en visitant avec elle le village où ils habitaient…

 

Paul Pawlikowski est un cinéaste d’origine polonaise mais il a quitté son pays natal à l’âge de 14 ans. Installé en Grande Bretagne, il a déjà réalisé The Stringer (98), Last Resort (00), Transit Palace (01) et La Femme du cinquième (11).

 

C’est la première fois qu’il retourne en Pologne et il a essayé de retrouver avec Ida l’atmosphère de son enfance en filmant la Pologne communiste des années soixante.

 

Ida est un film magnifique, couvert de prix à travers le monde (festivals polonais de Gnyda et de Varsovie, de Toronto, de Gijon, de Londres et dernièrement du festival européen des Arcs où il a reçu la Flèche de cristal et le double Prix d’interprétation). C’est d’abord une formidable réussite visuelle : avec son chef opérateur, ils ont choisi de communiquer et de construire les personnages à travers les images plutôt qu’à travers les dialogues, parcimonieux. Chaque plan, fixe et en noir et blanc, est extraordinaire (le film a reçu le Golden frog dédié aux directeurs de la photographie). Quête d’une vérité enfouie, Ida est également un film bouleversant porté par un duo d’actrices passionnantes dont Agata Trzebuchowswska, rencontrée par hasard et qui ne veut pas devenir actrice, malgré l’aura qu’elle dégage à l’écran.

 

« J’avais une vision très nette : du noir et blanc, de longues prises avec une caméra fixe, des cadrages très larges et des personnages situés en périphérie. Et cela a marché. Le film en lui-même nous a imposé ce modèle et il n’était pas possible de tourner autrement. Avec le chef opérateur Lukasz Zal, nous avons dialogué de façon très intense. Un tournage est comme une danse du réalisateur avec les autres. Quand on a un bon partenaire, une bonne équipe de collaborateurs, on obtient un résultat de bonne qualité. Cela a été le cas avec deux actrices principales, mais également avec les acteurs Adam Ogrodnik et Adam Szyszkowski. J’ai choisi de très bons acteurs, et des personnages très forts. J’ai eu de la chance. »

 

Formellement parfaitement maîtrisé, Ida est un bijou dérangeant à ne pas manquer.    

 

DP  

+ court métrage (semaine du 19 au 25 février)

La Douce

France – 2011 – 8', Animation, de Anne Larricq.

Bande annonce

Séances

Ce film a été diffusé aux cinémas Studio :

  • Semaine du Mercredi 12 Février 2014 au Mardi 18 Février 2014
  • Semaine du Mercredi 19 Février 2014 au Mardi 25 Février 2014
  • Semaine du Mercredi 26 Février 2014 au Mardi 4 Mars 2014
  • Semaine du Mercredi 5 Mars 2014 au Mardi 11 Mars 2014
  • Semaine du Mercredi 12 Mars 2014 au Mardi 18 Mars 2014
  • Semaine du Mercredi 19 Mars 2014 au Mardi 25 Mars 2014
  • Semaine du Mercredi 6 Août 2014 au Mardi 12 Août 2014

E-billet


E-billet

Critiques

  • Commentaire de Hervé RIGAULT |

    Il est heureux de voir qu'il existe encore des cinéastes qui savent cadre leurs images et utiliser la lumière en se servant du noir et blanc.
    C'est encore mieux quand, comme ici, ils mettent ce savoir faire esthétique au service d'un très beau récit. Les trajectoires tragiques que nous donne à suivre « Ida » ouvrent des réflexions qui sont loin d'être épuisées quand la salle retrouve la lumière.

  • Commentaire de CP |

    Un beau portrait de femme en quête de ses origines. Le noir et blanc apporte de l'élégance et de la subtilité à ce récit original. Le rôle de Ida est interprété avec beaucoup de grâce et de charisme.
    Très bon choix pour le film du mois.

  • Commentaire de a37m |

    "Ida" est un très beau film, au sens propre et au figuré. Toutes les images du film sont composées de manières subtiles (le noir et blanc n'est pas un simple effet rajouté après la prise de vue), on se croirait vraiment dans un film des années 60. Les deux actrices principales sont touchantes, et le réalisateur ne tient pas vraiment à donner un point de vue sur le sort des Juifs en Pologne dans ces années-là, mais juste à dresser le portrait d'Ida, et apporter un exemple concret.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.