Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

Deux fils

Deux fils

de Félix Moati

avec Vincent Lacoste, Benoît Poelvoorde, Anaïs Demoustier, Noémie Lvovsky, Mathieu Capella

Genre : Comédie Dramatique

Nationalité : France

Année de sortie : 2019

Durée : 01h30

Version : Couleur

Joseph et ses deux fils, Joachim et Ivan, forment une famille soudée. Mais l'équilibre du trio vacille ; Joseph décide d'abandonner sa carrière de médecin pour devenir écrivain, Joachim ne se remet pas de sa dernière rupture amoureuse et Ivan, collégien hors norme, est en pleine crise mystique...

 

Acteur talentueux (tout dernièrement encore en champion d'apnée dans Le Grand bain), Félix Moati signe son premier long métrage en tant que réalisateur. Et il n'a pas raté son coup. Chronique drôle et touchante, ancrée dans un Paris magnifié, ces portraits d'hommes de trois générations différentes est mis en scène sans esbroufe et bénéficie d'une atmosphère jazzy qui mêle subtilement gravité et humour. Mélancolique et attendrissant, Deux fils permet aussi à Benoît Poelvoorde et Vincent Lacoste de briller autour du nouveau venu, et très surprenant, Mathieu Capella. 

  JF

 

Quelques images de la rencontre avec Félix Moati et l'actrice Anaïs Demoustier :

 

 

Avant-première Mardi 22 janvier 2019 à 19h45 et rencontre avec Félix Moati, le réalisateur et l'actrice Anaïs Demoustier.

Bande annonce

Séances

Ce film a été diffusé aux cinémas Studio :

  • Semaine du Mercredi 16 Janvier 2019 au Mardi 22 Janvier 2019
  • Semaine du Mercredi 13 Février 2019 au Mardi 19 Février 2019
  • Semaine du Mercredi 20 Février 2019 au Mardi 26 Février 2019
  • Semaine du Mercredi 27 Février 2019 au Mardi 5 Mars 2019

Critiques

  • Commentaire de Jacques Chenu |

    Beaucoup d’humour dans les situations et les dialogues pour ce premier long métrage de Félix Moati. Benoît Poelvoorde en père grave et déprimé est très bon dans ce rôle à contre-emploi
    C’est un film de "mecs", assez original dans un contexte familial, mais ces "mecs" là ne sont pas vraiment du genre viril, ils sont plutôt paumés, en quête de quelque chose qu’ils n’arrivent même pas à définir.
    On a trois tranches d’âge différentes, l’ado, le jeune homme et l’homme mûr, et Ils ont bien du mal à s’entendre, à se comprendre et pourtant on sent qu’il y a beaucoup d’affection entre eux, ils sont à la fois unis et en lutte permanente.
    Quelques bémols cependant, j’ai trouvé la construction du récit au début du film plutôt confuse. D’autre part j’ai eu l’impression que l’histoire tournait un peu en rond, les personnages n’avancent guère, mais c’est peut-être justement le propos du film, la peinture d’une cellule familiale (très parisienne) qui cherche simplement à recréer des liens.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.