Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

Comment je me suis disputé... ma vie sexuelle

Comment je me suis disputé... ma vie sexuelle

de Arnaud Desplechin

avec Mathieu Amalric, Emmanuelle Devos, Thibault de Montalembert, Marianne Denicourt, Emmanuel Salinger

Genre : Comédie Dramatique

Nationalité : France

Année de sortie : 1996

Durée : 02h58

Version : Couleur

Paris, 1996. Paul Dédalus, la petite trentaine, enseigne la philosophie et peine à finir sa thèse. Il fréquente Esther depuis 10 ans mais leur histoire s’épuise. Sa vie est chamboulée quand il tombe amoureux de Sylvia, la compagne de son ami Nathan. Une fresque sur les questions existentielles, affectives et sexuelles de jeunes gens hyper sensibles en quête sentimentale. Desplechin livre ici une véritable fresque sur une quête sentimentale. S’il y a une part d’autobiographie dans ce film, ainsi que des choses prises dans la vie même des acteurs, Desplechin, un homme à la grande culture littéraire, puise dans ses amours littéraires pour Comment je me suis disputé. Dans ce film fiévreux, à la fois porté par le souffle de la jeunesse et une grande maturité, il y a du Shakespeare, du Baudelaire, du Philip Roth, autant de phares pour le jeune réalisateur. Antoine de Baecque évoque « la marque balzacienne du romanesque » de ce film. Construit avec un scénario en étoile qui permet au spectateur de suivre les multiples relations interpersonnelles des protagonistes, le film s’organise également en deux parties : si la caméra suit surtout Paul Dédalus au début du film, ce dernier cède la place ensuite à Esther (bouleversante Emmanuelle Devos) et à sa renaissance. Ici, la musique de Ravel accompagne les images de façon bouleversante. Quant à la musique écrite par le compositeur Krishna Lévy, elle apporte beaucoup à l’émotion suscitée.

La Cinémathèque de Tours Henri Langlois rend hommage, en partenariat avec les cinémas Studio, au grand réalisateur français Arnaud Desplechin, en sa présence.

Arnaud Desplechin est considéré comme un des plus grands réalisateurs français vivants. Héritier assumé de la Nouvelle vague et continuateur, son œuvre est projetée dans des festivals du monde entier. Son dernier film, Les Fantômes d’Ismaël, a été programmé en soirée d’ouverture du festival de Cannes.

Cinéaste des sentiments, des relations affectives, amicales et familiales, il interroge sans cesse le rapport au monde de ses personnages. Arnaud Desplechin , comme tous les cinéastes, ne travaille pas seul et c’est d’une véritable famille de cinéma qu’il s’entoure pour construire ses films. Bien sûr, il y a ses fidèles acteurs que l’on retrouve au fil de l’œuvre, mais il travaille également avec les meilleurs scénaristes, chef opérateurs, compositeurs … Homme de grande culture, son goût de la littérature se ressent dans ses films.

Arnaud Desplechin était venu à Tours en 1992 , aux Studio, présenter La Sentinelle, son premier long métrage, en compagnie de l’acteur Emmanuel Salinger ; Il n’est pas revenu depuis. Depuis ce premier long métrage très réussi jusqu’à aujourd’hui, il a construit une véritable œuvre et c’est un immense plaisir pour nous que de l’accueillir à Tours.

Cet hommage sera rendu sur 2 soirs, avec trois films que nous aurons grand plaisir à revoir ou découvrir sur grand écran.

Bande annonce

Séances

Ce film a été diffusé aux cinémas Studio :

  • Semaine du Mercredi 3 Janvier 2018 au Mardi 9 Janvier 2018

Critiques

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

  • 3 (més)aventures de Harold Lloyd
  • Amin
  • dilili à paris
  • Fin de vie sans tabou
  • Girl
  • I Feel Good
  • Incident au Loch Ness
  • L'Amour est une fête
  • L'Amour flou
  • la chasse à l'ours
  • La Particule humaine
  • La passion de Jeanne d'Arc
  • La Saveur des ramen
  • Le Grand Bal
  • Le rat scélérat
  • The Lodger
  • Les Frères Sisters
  • Lindy Lou, Jurée Numéro 2
  • Mademoiselle de Joncquières
  • Nos batailles
  • Première année
  • Un Peuple et son roi
Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.