Studio » Fiche film

Synopsis et détails

Revenir

Avant la fin de l'été

Avant la fin de l'été

de Maryam Goormaghtigh

avec Arash, Hossein, Ashkan

Genre : Comédie

Nationalité : France

Année de sortie : 2017

Durée : 01h20

Version : Couleur

Arash, Hossein et Ashkan, iraniens, ont passé la trentaine et achèvent leurs études en France. Si Hossein et Ashkan semblent bien décidés à rester (« l’avantage c’est qu’ici on repart à zéro ») ils ne parviennent pas à décider leur ami Arash qui veut retourner en Iran. « Les français n’ont aucune raison de s’intéresser à moi ». Parce qu’ils espèrent le faire changer d’avis, ses deux amis le convainquent de faire un dernier voyage à travers la France jusqu’au midi.

Embarquée avec eux, la réalisatrice les filme au plus près avec une grande tendresse et beaucoup d’intimité. Des siestes, des repas, des bons mots, de la drague et toujours sous-jacentes ces questions lancinantes : que représente pour un iranien le fait d’être exilé ? À quoi ces trois hommes doivent-ils renoncer pour trouver ce qu’ils appellent la « liberté » ? Nous sommes particulièrement touchés par le trop enrobé Arash, solitaire et nonchalant, amateur de cigarettes et d’alcool : « Ce qui me manquera le plus c’est le rayon alcool du Carrefour ». Au fur et à mesure que défilent les paysages français qui se superposent avec les paysages iraniens, que les nuits de pleine lune succèdent aux jours, que se mêlent le farsi et le français, les musiques d’ici et là bas, les certitudes s’ébranlent. Avant la fin de l’été est un film rare : généreux, souvent drôle, mélancolique et d’une incroyable poésie.

SB

Quelques images de la rencontre avec la réalisatrice le vendredi 7 juillet.

 

Projection en avant-première et rencontre avec la réalisatrice, vendredi 07 juillet 2017 à 19h45

En partenariat avec Ciclic

Bande annonce

Séances

  • Mardi 25 Juillet :
    21h45

Critiques

  • Commentaire de Hervé RIGAULT |

    Il y a un peu de « Adieu Philippine » de Jacques Rozier dans le film de Maryam Goormaghtigh qui retrouve, me semble t il, certains des thèmes et des modes d’approche de « la nouvelle vague » en accompagnant ces trois trentenaires dans leur escapade ponctuée de souvenirs, de considérations sur la vie, de parallèles entre la France et l’Iran... Comme le Michel de Rozier sur qui planait la menace du service militaire en Algérie en 1962, plane sur eux la question du retour au pays source de dilemme qu’ils traitent, à la lumière de la Lune, étonnamment sans le moindre pathos, le sourire en coin.

Lire | Envoyer

Ajouter une critique

Pour donner votre avis, veuillez vous connecter :

Je souhaite créer un compte :

Gestion de mon compte Studiociné

à voir cette semaine

  • Avant la fin de l'été
  • Barrage
  • Dunkerque
  • Eté 93
  • Grand froid
  • Le Caire Confidentiel
  • Le grand méchant renard et autres contes
  • ma vie de courgette
  • Nuages épars
  • On the Milky Road
  • Song To Song
  • Un Vent de liberté
  • Une femme fantastique
  • Visages, Villages
Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée en français (sauf indication contraire).
Toutes les salles des Studio sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Film proposé au jeune public, les parents restant juges.